Clamart Citoyenne - Municipales 2014

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Municipales Clamart 2014

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mars 18 2014

Échanges avec les associations de parents d'élèves

Nous avons reçu un questionnaire de la FCPE. Vous trouverez notre réponse ici.
Nous profitons de cette occasion pour remercier les trois associations de parents d'élèves représentées à Clamart (FCPE, PEEP et AAPE), qui ont répondu positivement à notre invitation, et que nous avons reçues.
Nous avons eu ensemble, avec leurs président-e-s, un très long moment d'échange et d'écoute, constructif et transparent.
Nous n'avons qu'un souhait à formuler : que cette rencontre préfigure la co-construction des prochaines politiques clamartoises !

mardi, mars 11 2014

Stop aux mensonges : le vrai vote utile de gauche, c'est Clamart Citoyenne !

Un tract mensonger et pétochard issu du PS-PC-MoDem laisse entendre que la présence de la liste Clamart Citoyenne aux élections municipales risque de favoriser la liste UMP au premier tour. Il n’en est rien. C’est même exactement le contraire qui va se passer ! La preuve par les chiffres… car c’est mathématique !

Le 23 mars : battre l'UMP dès le premier tour

Imaginons que nous n’ayons pas eu l’excellente idée de nous présenter à ces élections… Au premier tour, sur 100 citoyens, 48 citoyens vont voter UMP, 42 citoyens, à défaut d’autre choix, vont voter PS-PC-MoDem, tandis que 10 citoyens de gauche, profondément déçus par la politique d’austérité de François Hollande et par le comportement inacceptable du maire sortant, restent chez eux. Résultat : l’UMP est élu au premier tour avec 53% des votants !

Heureusement, la liste Clamart Citoyenne est présente à ces élections municipales ! Et défend avec force et conviction ses propositions de justice sociale, de solidarité, d'écologie et d’éthique en politique. Un autre scenario est donc possible. Les 10 citoyens de gauche qui partagent ces valeurs se mobilisent, et votent pour elle. Premier résultat satisfaisant : l’UMP chute à moins de 48% des votants. C’est mathématique : plus Clamart Citoyenne mobilise d’abstentionnistes, plus le score de l’UMP descend !

Le 30 mars : changer à gauche au deuxième tour

Soyons encore plus clairvoyants… De nombreux Clamartois souhaitent garder la ville à gauche, mais en sanctionnant la politique du PS, et en changeant radicalement les pratiques.

Il suffit dans notre exemple que 17 électeurs préfèrent notre équipe et nos propositions à celle du PS-PC-MoDem, pour que nous prenions avec eux la tête de la gauche…

Précisons aussi que toutes les listes réalisant un score de plus de 10% sont autorisées à rester au deuxième tour. Personne n'est donc éliminé par personne...

Vous comprenez maintenant ce qui fait vraiment peur au PS ?

lundi, mars 3 2014

Lune de miel

Des Verts qui, notamment à Clamart, s’affirment contre la politique d’austérité du gouvernement, le Front de Gauche ne peut qu’en être ravi !

Un Front de Gauche qui, notamment à Clamart du fait du départ des communistes, considère que l'écologie est un sujet essentiel, les Verts ne peuvent qu'être ravis !

samedi, mars 1 2014

LOGO, vous avez dit LOGO ? (suite)

Tout le monde le sait : pour ces élections municipales, le Front de Gauche est divisé à Clamart.

Le Front de Gauche à Clamart, ce sont 5 organisations.

Les organisations du Front de Gauche qui ont fait le choix de la liste Clamart Citoyenne (soit 4 organisations sur 5 : Parti de Gauche, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, Gauche Anticapitaliste et Gauche Unitaire) prennent le soin de toujours bien préciser, de manière claire, qu’ils sont « membres » du Front de Gauche. Et pour être encore plus honnêtes, nous avons élaboré un logo local : « Front de Gauche Clamart ».

La seule organisation restante, le Parti Communiste Français, n’a pas eu tous ces scrupules. Contrairement à ses engagements (voir notre précédent billet), sur les tracts de la liste PS-PCF-MoDem, entre le logo du PCF et celui du Front de Gauche (qui, pour le coup, est le logo national), il y a certes « membre de », mais écrit en noir, sur un fond vert foncé, de sorte que c’est presque illisible ! Et sur le site de la liste qu’ils ont rejoint, on lit tout simplement : « PCF Front de Gauche ». Tout cela n’a, nous en sommes malheureusement convaincus, d’autre but que d’entretenir le flou, et de laisser entendre que le Front de Gauche, ce sont eux.
Voilà qui est bien éloigné de nos pratiques à nous, Clamart Citoyenne.

NB. On trouve également, sur les tracts de la liste PS-PCF-MoDem, les logos de Génération Écologie, du Parti Radical de Gauche et du Mouvement Républicain et Citoyen. Mais dans le luxueux « Bilan municipal », on dénombre 23 PS, 8 PCF, 4 MoDem et 5 Indépendants ; aucun GE, ni PRG, ni MRC...

jeudi, février 20 2014

Nos réunions publiques

Voici les dates de nos réunions publiques.
Dans l'espoir de vous y accueillir.

4 mars 2014, 20h30. Maison de quartier du Petit-Clamart, 45, rue du Commandant Duval.

6 mars 2014, 20h30. Préau de l’école élémentaire Mairie, 22 rue du Trosy.
Avec Éva Joly (Europe Écologie Les Verts) et Martine Billard(Parti de Gauche)

11 mars 2014, 20h30. Centre socioculturel du Pavé Blanc, 44 route du Pavé-Blanc.

13 mars 2014, 20h30. Centre socioculturel de la Fourche, 216, avenue Jean-Jaurès.

lundi, janvier 27 2014

Bagarre entre militants socialistes et UMP à Clamart, lamentable !

Samedi dernier, les kways rouges et les kways bleus se sont affrontés dans le haut Clamart rapporte le journal Le Parisien (voir ci-dessous).

Alors que la campagne municipale devrait être un moment de débat avec nos concitoyen‑ne‑s, elle suscite chez ces "bandes rivales" des comportements violents qui confortent celles et ceux qui ont une mauvaise image de l'activité politique, et désespèrent celles et ceux qui s'y intéressent encore.

La liste Clamart Citoyenne condamne fermement ces violences.

La police a mieux à faire que de stopper ces échauffourées politiques opposant ceux qui, comble du comble, en appellent à davantage de sécurité en ville !

 

Des invectives, une altercation qui manque tourner à la bagarre générale, des plaintes en cascade : la campagne des municipales a pris ce samedi un tour violent à Clamart (Hauts-de-Seine) avec une rencontre plutôt musclée entre militants UMP et PS dans le quartier Trivaux. Chaque camp était en train de tracter en fin de matinée au pied de la cité 3 F, au carrefour Georges-Pompidou, quand les insultes ont volé entre deux militants, rapidement rejoints par leurs équipes.

C’est là que l’affrontement aurait dégénéré, mais les versions divergent : selon les UMP, un socialiste aurait sorti un couteau. Côté PS, où l’on nie farouchement l’accusation, c’est un militant qui a reçu un coup au visage. La police est intervenue sur place pour ramener le calme. Résultat : pas moins de quatre plaintes ont été déposées au commissariat de Clamart, pour agressions ou dénonciation calomnieuse.

Le Parisien.fr

jeudi, décembre 19 2013

Nelson Mandela est mort. Et pendant ce temps, à Clamart...

Le 5 décembre dernier, à quelques heures d’intervalle, nous avons appris la mort de Nelson Mandela, puis l’heure de la venue de Madame Le Pen pour l’inauguration du local de campagne de Monsieur Marionnaud.

Il n’y a bien entendu aucun rapport direct entre ces deux événements.

Sauf qu’ils nous ont occupés simultanément. Nous savions depuis quelques jours que Madame Le Pen viendrait à Clamart ; mais sans en connaître l’horaire précis, nous avions renoncé à organiser un comité d’accueil. Quand nous avons appris qu’elle venait un vendredi à 18h, nous avons compris qu’elle cherchait à attirer l’attention sur sa visite. Pour ne pas la décevoir, en quelques heures, nous nous sommes organisés, et toute la gauche clamartoise était présente. Nous avons pu compter jusqu'à 230 Clamartois qui dénonçaient dignement l’endossement des idées nauséabondes du Front National par le parfumeur Marionnaud.

Nous aurions préféré nous consacrer à un hommage à Nelson Mandela. Si sa mort nous a attristés, il nous aurait été agréable de nous rappeler de sa vie si longue et si bien remplie, de cette vie exemplaire en ce qu’elle porte d’espoir pour tous les combattants de l’égalité entre tous les hommes.

Alors aucun rapport, mais un fait : le jour où le monde entier honore un homme qui a lutté toute sa vie contre l'apartheid, Madame Le Pen inaugure les locaux du Rassemblement Bleu Marine, dont le programme incite à la division.

Et l'occasion de dire que nous avons été glacés par les propos du député européen, membre du comité central du Front National, Monsieur Gollnish, qui fait entendre une voix discordante dans le concert de louanges, et remet sur son blog un article récent dans lequel il se félicite que les députés du Front National aient, en 1987, dénoncé « l’embargo contre ce pays [l’Afrique du Sud] qui pénalisait notamment notre avionneur Dassault », ou que Monsieur Le Pen ait estimé « que le régime afrikaner était de loin un moindre mal, un facteur de stabilité et de richesses, entouré par un océan de misère ».

Nous n’avons pas entendu dire que la présidente du Front National se soit émue des propos de son père repris par l’ex-numéro 2 de son parti. Et s’il est vrai qu’elle a salué « la mémoire » du prix Nobel de la Paix, « qui, par patriotisme et par amour de son peuple, avait réussi à sortir son pays de la guerre civile en le préservant des déchirures », qu’il nous soit permis, au passage, de remarquer une sorte de récupération : présenté ainsi, Nelson Mandela devient une sorte de nationaliste, alors que, pour nous, son combat dépassait celui de son seul pays ou de son seul peuple.

Nous avons attendu avant de publier ce billet, car nous aurions aimé commenter la réaction de Monsieur Berger suite à cette visite de Madame Le Pen. Ne voyant toujours rien venir, nous publions.

mercredi, décembre 18 2013

Places de parkings par centaine : une mesure anti-écologique et anti-sociale

Flattant l’automobiliste électeur, le candidat UMP annonce la création de 1000 nouvelles places de stationnements en ville (centre et gare). Pour notre amoureux de la voiture individuelle qui ne semble pas comprendre les problèmes écologiques et les changements climatiques, il s'agit de faire rêver les nostalgiques de l'automobile sans limite.

Les limites existent pourtant et nous dénonçons cette démagogie :

* Une place enterrée coûte entre 15000 et 20000€. Où trouvera t-on 20 millions d'euros sans augmenter les impôts ?

* La création de parkings souterrains nécessite de choisir à quel endroit les créer : rien n'est dit évidemment car cela pourrait légitimement faire réagir les riverains concernés par une telle construction en centre-ville.

* Cette proposition atteste de l'ignorance de ce qui existe vraiment au-delà des impressions et de l'idéologie "pro-voiture": les parkings municipaux actuels sont chargés uniquement le samedi matin et, pour la Fourche, le dimanche matin; en construire davantage coûterait cher à la collectivité (à tous les habitants) sans être utile tous les jours: ce serait donc du gaspillage d'argent public. Il vaut mieux pour résoudre certains problèmes ponctuels, développer ce qui a été commencé, à savoir la location de places souterraines inutilisées dans certains immeubles collectifs, notamment de Clamart Habitat. Ces solutions sont plus économes et visent à utiliser au mieux ce qui existe.
   
* Avec 6000 habitants par km², l'urbanisme de Clamart ne peut pas supporter un trafic routier automobile fluide. Il faut privilégier les transports en commun comme cela a été fait avec les tramways qui arrivent et les couloirs de bus en site propre, tout en soutenant la marche et le vélo.
   
* La pollution liée à la circulation routière a des effets nuisibles voire mortels sur la santé des plus fragiles, enfants et personnes âgées particulièrement. Faut-il rendre les gens malades pour être élu ? Ce ne sera pas notre choix.

* Du fait de la hausse des coûts du carburant et des frais divers, les dépenses publiques pour l’automobile profitent avant tout aux personnes les plus aisées. Inversement, les foyers à faibles revenus attendent prioritairement une amélioration des transports publics.

Soutenir les déplacements routiers individuels pour tous est aujourd'hui une mesure anti-écologique et anti-sociale.
Avec cette orientation 100% routière, Monsieur Berger prouve qu'il a 40 ans de retard en matière de politique urbaine durable.

samedi, décembre 14 2013

Message en direction des hésitants, déçus et abstentionnistes

C'est une mauvaise nouvelle mais il est utile de la regarder en face : l'abstention gagne du terrain.
Elle a sanctionné une UMP revancharde, définitivement discréditée par 5 années de sarkozysme et de reculs sociaux ; elle sanctionnera certainement, lors des prochaines élections, l'austérité de gauche qui touche aujourd'hui les citoyens de notre commune.
Quel Clamartois, en effet, n'a pas connaissance d’une personne sans emploi, ou avec une retraite insuffisante, ou d’une autre qui vit des difficultés de pouvoir d'achat ou d’accès à une mutuelle de santé ?

Cette déception a bien entendu un coût : elle persuade une partie de la population de
ne plus intervenir en politique et donc sème le désespoir.
Cette déception est une aubaine pour le Front National qui choisit de détruire le ciment social en exacerbant les tensions entre personnes de différentes cultures ou couleurs de peau. En agitant le péril sécuritaire ou le spectre de l’incivilité généralisée, il incite à la méfiance de l'autre et au repli sur soi.

L'avez-vous déjà vu défendre, par ses actions ou par ses votes, vos emplois, la qualité des services publics, vos droits sociaux ou votre retraite ? Non ! Et pour cause ! Incapable de mettre fin aux inégalités sociales, et soutenant les défenseurs du libéralisme, il détourne vos colères vers d'inutiles impasses. La liste Clamart Citoyenne vise au contraire à vous réconcilier avec la politique...

La liste Clamart Citoyenne est une liste de gauche, citoyenne et écologiste, elle vous propose de vous mobiliser et de la rejoindre pour bâtir les solidarités et peser vraiment sur votre vie locale.

Rejoignez-nous et participez à l’élaboration de notre programme. Toutes les énergies citoyennes sont les bienvenues !

version PDF

vendredi, novembre 29 2013

LOGO, vous avez-dit LOGOS ?

Peut-on être un « front » à soi tout seul ? Cherchez l'erreur !

Les Clamartois s’étonnaient légitimement que deux listes municipales concurrentes arborent le même logo « Front de Gauche ».

S'agissant de listes concurrentes, on le serait à moins. Le Front de Gauche (FdG) est un ensemble de 9 organisations dont 5 sont représentées à Clamart : Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) ; Gauche Anticapitaliste (GA) ; Gauche Unitaire (GU) ; Parti Communiste Français (PCF) et Parti de Gauche (PG).

À Clamart, toutes les organisations du FdG, à l'exception du PCF, ont décidé de s’unir avec Europe Écologie - Les Verts et « Alternative Clamartienne » pour constituer une liste de rassemblement à gauche, alternative et écologiste. Cette liste porte le nom de « CLAMART CITOYENNE ».

Le PCF se retrouve de fait la seule composante du FdG clamartois à faire campagne avec le Parti Socialiste (PS) et des « personnalités » du MoDem. Sans doute estime-t-il que cette liste lui assurera plus de places éligibles, sans doute aussi ne voit-il pas de contradiction à faire campagne « contre l'austérité » tout en s'alliant avec ceux qui en sont les maîtres d'œuvre...

Pour ce qui nous concerne, mais aussi par essence, le « Front » de Gauche est un rassemblement de plusieurs entités.

En décidant de ne plus faire apparaître le logo FdG sur les tracts PS-PCF, le PCF respecte ainsi son engagement du mois de juin envers ses partenaires naturels et permet à tous ceux qui souhaitent le rassemblement de la gauche à Clamart de faire campagne dans des conditions sereines.

vendredi, novembre 22 2013

Une liste de gauche, alternative, écologiste pour changer à gauche à Clamart

Les prochaines élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars 2014 dans un contexte national où, après le départ d'une droite qui n’a eu de cesse de détricoter les acquis sociaux et de servir les nantis, la politique gouvernementale n’incarne pas le changement promis.

Convaincus que les Clamartoises et les Clamartois ont le droit d'exiger de véritables politiques de gauche, écologistes et démocratiquement exemplaires, nous avons décidé de nous engager pour porter une liste alternative en mars prochain.

Rassemblant toutes les sensibilités de gauche, féministes, écologistes et anti-libérales, la liste Clamart Citoyenne sera conduite par une équipe emmenée par Vanessa Jérome, Pierre Carrive, Marie-Catherine Poirier, Vincent Gazeilles et Marie-Christine Reymond.


Nous engageons ainsi toutes nos forces dans la bataille politique contre la droite et l'extrême-droite Clamartoises, et proposons une véritable alternative à la liste des partis socialiste et communiste qui ne promet pas de lutter contre les pratiques autocratiques, clientélistes et les dérives sécuritaires du maire actuel.

Nous ferons vivre cet espoir de changement tout au long de cette campagne et espérons que les citoyennes et les citoyens de Clamart nous aideront à le porter au-delà, durant toute la prochaine mandature.

             

   



vendredi, novembre 8 2013

Visite de quartier

Samedi 9 après-midi, nous viendrons à votre rencontre dans le quartier de la Plaine.