Clamart Citoyenne - Municipales 2014

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Front national

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, décembre 19 2013

Nelson Mandela est mort. Et pendant ce temps, à Clamart...

Le 5 décembre dernier, à quelques heures d’intervalle, nous avons appris la mort de Nelson Mandela, puis l’heure de la venue de Madame Le Pen pour l’inauguration du local de campagne de Monsieur Marionnaud.

Il n’y a bien entendu aucun rapport direct entre ces deux événements.

Sauf qu’ils nous ont occupés simultanément. Nous savions depuis quelques jours que Madame Le Pen viendrait à Clamart ; mais sans en connaître l’horaire précis, nous avions renoncé à organiser un comité d’accueil. Quand nous avons appris qu’elle venait un vendredi à 18h, nous avons compris qu’elle cherchait à attirer l’attention sur sa visite. Pour ne pas la décevoir, en quelques heures, nous nous sommes organisés, et toute la gauche clamartoise était présente. Nous avons pu compter jusqu'à 230 Clamartois qui dénonçaient dignement l’endossement des idées nauséabondes du Front National par le parfumeur Marionnaud.

Nous aurions préféré nous consacrer à un hommage à Nelson Mandela. Si sa mort nous a attristés, il nous aurait été agréable de nous rappeler de sa vie si longue et si bien remplie, de cette vie exemplaire en ce qu’elle porte d’espoir pour tous les combattants de l’égalité entre tous les hommes.

Alors aucun rapport, mais un fait : le jour où le monde entier honore un homme qui a lutté toute sa vie contre l'apartheid, Madame Le Pen inaugure les locaux du Rassemblement Bleu Marine, dont le programme incite à la division.

Et l'occasion de dire que nous avons été glacés par les propos du député européen, membre du comité central du Front National, Monsieur Gollnish, qui fait entendre une voix discordante dans le concert de louanges, et remet sur son blog un article récent dans lequel il se félicite que les députés du Front National aient, en 1987, dénoncé « l’embargo contre ce pays [l’Afrique du Sud] qui pénalisait notamment notre avionneur Dassault », ou que Monsieur Le Pen ait estimé « que le régime afrikaner était de loin un moindre mal, un facteur de stabilité et de richesses, entouré par un océan de misère ».

Nous n’avons pas entendu dire que la présidente du Front National se soit émue des propos de son père repris par l’ex-numéro 2 de son parti. Et s’il est vrai qu’elle a salué « la mémoire » du prix Nobel de la Paix, « qui, par patriotisme et par amour de son peuple, avait réussi à sortir son pays de la guerre civile en le préservant des déchirures », qu’il nous soit permis, au passage, de remarquer une sorte de récupération : présenté ainsi, Nelson Mandela devient une sorte de nationaliste, alors que, pour nous, son combat dépassait celui de son seul pays ou de son seul peuple.

Nous avons attendu avant de publier ce billet, car nous aurions aimé commenter la réaction de Monsieur Berger suite à cette visite de Madame Le Pen. Ne voyant toujours rien venir, nous publions.

vendredi, décembre 6 2013

Pourquoi nous ne voulons pas du Front National

Le FN est un parti autorisé. Comme le sont la critique, l'indignation et notre hostilité aux idées qu'il colporte. Voici quelques unes des raisons de cette hostilité.

Le programme officiel du FN. Morceaux choisis...


Le FN : « L’Ecole Nationale d’Administration veillera à recruter des hauts fonctionnaires patriotes".
Clamart Citoyenne : les fonctionnaires ont acquis le droit d’avoir une conscience, et les peuples se sont débarrassés du totalitarisme d’Etat. Le bureau politique du FN décidera-t-il de qui est un « bon patriote » ?

Le FN : « Les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites ».
Clamart Citoyenne : nous refusons l'interdiction de manifester, qui plus est pour soutenir des personnes en détresse.

Le FN : « Nous supprimerons le droit du sol ».
Clamart Citoyenne  : cela revient à rétablir le droit du sang, par lequel ne sont français que des personnes ayant du "sang français" de par leurs parents. Nombre de personnalités étrangères ont marqué notre histoire et nous en sommes fiers. Nous n’avons pas peur des autres. L'uniformité, une seule culture, une seule couleur et demain, une seule pensée, voilà la véritable inquiétude.

Le FN : « L’aide médicale sera supprimée pour les clandestins ».
Clamart Citoyenne  : outre que cette mesure est stupide (laisser sans soin une personne si elle est contagieuse n’est pas vraiment une bonne idée), quel Clamartois empêcherait un enfant malade de franchir la porte de l’hôpital Béclère ou Percy sous prétexte que ses parents n'auraient pas de papiers ? Cette proposition est odieuse.

Le FN : « Les allocations familiales ne seront pas versées pour un enfant dont les parents ne sont pas Français ».
Clamart Citoyenne : ces allocations ne sont actuellement versées que pour les enfants entrés régulièrement en France dont les parents sont titulaires d’un titre de séjour. Ce titre n’est normalement accordé que dans le cas d’un contrat de travail de plus d’un an : les étrangers bénéficiaires des allocations familiales sont donc très généralement des cotisants ! Les classes sociales défavorisées ont toujours été solidaires en France où les plus pauvres sont les plus généreux.                                      
Nous proposons une juste répartition des richesses entre les plus riches et les plus démunis.

Nos positions


Pour autant, nous ne sommes pas pour la non-régulation de l’immigration. Mais une fois sur notre sol, les personnes doivent être traitées
humainement.
La haine, le racisme, la peur et l'affrontement ne règlent pas la répartition injuste des richesses. En combattant les injustices et la misère, nos élus doivent combattre le racisme, pas l’attiser.
Au-delà du programme du FN, il y a ce qui attire dans ses rangs des individus aux bras tatoués de croix gammées, des "ultras"... Mais, restons-en à son programme officiel, celui que vous pourrez consulter sur internet...

version PDF