Clamart Citoyenne - Municipales 2014

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Austérité

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, mars 3 2014

Lune de miel

Des Verts qui, notamment à Clamart, s’affirment contre la politique d’austérité du gouvernement, le Front de Gauche ne peut qu’en être ravi !

Un Front de Gauche qui, notamment à Clamart du fait du départ des communistes, considère que l'écologie est un sujet essentiel, les Verts ne peuvent qu'être ravis !

samedi, janvier 18 2014

Une AUSTERITE NATIONALE qui HANDICAPE la vie LOCALE !

L’Etat réduit encore ses dotations aux collectivités locales !

Le gouvernement a voté, le 21 octobre, une nouvelle baisse de 3 Mds € des dotations de l'Etat aux collectivités locales. Conséquence du traité budgétaire européen, elle s'ajoute à la précédente, qui était déjà de 15 Mds €.

Cette politique pénalise notre action locale !

En réduisant les budgets des communes (330 000€ de moins pour Clamart !), le gouvernement contraint nos finances et réduit notre marge d’action. Il va ainsi dans le sens de Jean-François Copé qui affirmait, le 10 décembre, qu'en cas de retour de la droite au pouvoir, elle baisserait de 130 Mds € la dépense publique. Sans dire aux français-es dans quels budgets elle comptait couper : l’éducation, la santé, l’emploi, la famille, le sport, la culture, les transports, les associations, la sécurité... ? 

Vous l'avez compris, seuls s'en tireront les plus aisés !
Nous sommes fermement opposés à cette politique d’austérité inefficace et injuste par laquelle la majorité actuelle accepte sous Hollande ce qu’elle refusait sous Sarkozy !

Une autre politique à gauche !

Pour mener une politique alternative, il faut une fiscalité favorisant le réinvestissement des profits dans l’économie réelle, une régulation forte du système bancaire, le financement des investissements publics selon des critères sociaux et environnementaux...

Et à Clamart ?

Nous pouvons limiter les effets néfastes de cette austérité :

  • En attribuant les aides sociales et les logements uniquement sur des critères sociaux et non clientélistes.
  • En recensant les difficultés d’accès aux soins de la population afin de renforcer de manière ciblée le fonctionnement du dispensaire.
  • En défendant, avec les salariés, les emplois de nos services publics de proximité (hôpitaux, poste).
  • EN soutenant la création et la reprise d'entreprises, et leur coopération avec les acteurs du tissu économique local.
  • En favorisant les projets économiques permettant l'embauche de demandeurs d'emploi clamartois.
  • En encourageant la création de structures dédiées aux éco-activités, responsables du point de vue environnemental et non délocalisables...


Vous le voyez, nous ne manquons pas d’idées !

version PDF