Mesdames, Monsieur,
J'ai bien reçu votre courrier concernant la domiciliation des personnes précarisées.
Ancienne chargée de mission auprès de Francine Bavay lorsqu'elle était vice-présidente au Conseil régional d'Ile-de-France en charge notamment de l'action sociale et de l'économie sociale et solidaire, puis adjointe au développement économique à Clamart depuis 2008, je suis très préoccupée par la précarisation croissante d'une partie toujours plus importante de la population.
J'ai ainsi tenté, depuis toutes ces années, de porter une attention toute particulière à cette question, et d'agir pour trouver les solutions les plus concrètes.
Convaincue qu'il faut en tout premier lieu tout faire localement pour enrayer les effets dramatiques des politiques nationales d'austérité, j'ai soutenu toutes les initiatives qui me semblaient de nature à sécuriser les emplois ou les recréer.  J'ai ainsi créé, dès 2008, une politique publique inter-communautaire de soutien au développement de l'économie sociale et solidaire et de l'insertion (désormais dotée de 30.000 euros), et convaincu mes collègues élus de mettre en place une politique de clauses d'insertion sociale dans les marchés de travaux passés à Sud de Seine.
Les partenariats avec les entreprises d'insertion et les associations chargées de formation, d'alphabétisation et d'accompagnement social ont également été développés.
Concernant la question du logement, j'ai contribué au projet d'implantation de la résidence Habitat et Humanisme qui a ouvert ses portes dans le centre ville de Clamart et invité les habitant-e-s du quartier centre dont je fais partie à s'impliquer dans ce projet.
Mais tout ceci peut sembler bien insuffisant, et je partage ce constat. 
Le logement est l'un des enjeux les plus forts, notamment en Île-de-France.
Dans ce mandat, à Clamart, il a été l'objet de bien des attentions. L'équipe municipale en construit beaucoup de logements, dans un esprit de mixité sociale et de respect des normes environnementales. Ces critères n'ont pas toujours été respectés, et vous n'êtes pas sans savoir que l'attribution des logements dans notre ville a donné lieu à la mise en examen de notre maire actuel.
Tête de liste de Clamart Citoyenne, mon engagement ne se résume pas seulement à poursuivre les politiques économiques et de construction de logements déjà engagées mais à en vérifier l'utilité et les critères d'attribution pour qu'ils respectent les valeurs de justice sociale et de transparence qui sont les miennes et celles de mes co-lisiters.
Nous avons ainsi précisé dans notre programme, que vous trouverez sur notre site de campagne http://blog.clamart-citoyenne.fr/post/2014/03/02/Demandez-le-Programme, un ensemble de mesures en ce sens, dont :
  • Lutter contre le clientélisme en empêchant qu'un tiers ou une association obtienne des faveurs indues (places en crèche, travail, logement...).
  • Poursuivre la création de structures réservées à l’accueil de jour pour les personnes en danger d’exclusion sociale.
  • Soutenir les projets de rénovation des logements ou copropriétés identifiés comme insalubres en partenariat avec des opérateurs publics œuvrant dans le domaine de l’amélioration de l’habitat.
  • Soutenir les projets innovants de logements privés à moindre coût (habitat coopératif, habitat groupé, etc.)
  • Promouvoir et soutenir les créations d'activités sur des secteurs innovants (éco-activités, ressourcerie-recyclerie…) ou visant un double objectif d’efficacité économique et de justice sociale (subventions, appels à projets ciblés selon les besoins des populations…).
  • Amplifier l’action en faveur de l’économie sociale et solidaire en dédiant 10 % du budget économique au repérage et au soutien de ces activités respectueuses de l’environnement et créatrices de lien social et intergénérationnel.
  • Développer des projets d’économie non monétaire (systèmes d’échanges locaux, troc, zones de gratuité…).
  • Améliorer les parcours de formation et les dispositifs facilitant l'accès et l'adaptation à l'emploi.
Dans l'espoir que nous pourrons continuer, ensemble, à développer toutes les mesures permettant de lutter contre la précarité et les inégalités sociales,

Vanessa JEROME
Tête de liste Clamart Citoyenne
Une liste alternative, écologiste et citoyenne pour changer à gauche à Clamart en 2014.
Tél: 06 12 70 76 64