Qui est Jean-Didier Berger ?

  • Chef de cabinet et conseiller politique de Philippe Pemezec jusqu'en 2007 (Maire UMP du Plessis-Robinson condamné pour injures publiques en 2011 et fraude électorale en 2007).

  • Directeur de la Société d’Économie Mixte du Plessis-Robinson dont le PDG est Jacques Perrin, 1er adjoint au Maire du Plessis Robinson.
    Rappel : une société d'économie mixte est une société qui mène des opérations immobilières, détruit des bâtiments et bétonne des parcelles pour le compte d'un tiers.

Quel est son programme ?

Refuser tous les logements sociaux comme il l'a fait durant 6 ans.

Vos enfants souhaitent se loger à Clamart et n'ont pas de gros revenus ? En proche couronne parisienne, débourser 500 euros de loyer mensuel pour se loger dignement n'est souvent possible que via des logements aux tarifs réglementés autrement appelés « logements sociaux ». Monsieur Berger souhaite une ville réservée aux riches et largement inaccessible aux jeunes. Pas nous !

Réduire le coût des fonctionnaires

En conseil municipal, Monsieur Berger a régulièrement souhaité des baisse de dépenses de personnels. Mais concrètement, quels services offerts aux clamartois faudrait-il réduire ou supprimer ? Bien que posée plusieurs fois, Monsieur Berger n'a jamais répondu à cette question. Doit on craindre une suppression de certains services publics au profit de multinationales privées comme l'a fait l'UMP au Conseil général ?

Pour nous, les services publics sont le cœur du bon fonctionnement de la commune. Ils doivent être respectés pour permettre une gestion efficace.

Mettre en place un réseau complet de vidéosurveillance.

Monsieur Berger nous compte l'histoire du gadget technologique magique. Mais la vidéosurveillance de masse n’empêche nullement les actes de violences. Elle engendre des effets de déplacement ou de camouflage. Elle contrôle 100 % de nos déplacements sur l'espace public. Elle coûte des centaines de milliers d'euros en investissement et des dizaines de milliers d'euros en fonctionnement annuel. Pour ce prix, nous préférons augmenter les rondes de vrais agents de police. Il peuvent, eux, agir dans le domaine de la protection des personnes et des biens.

Valoriser les terrains surplombant la ligne très haute tension pour permettre son enfouissement.A Clamart, cette ligne passe majoritairement dans le bois, propriété de l’État. Il n'y a donc rien à valoriser et l'enfouissement interdit toute plantation de grands arbres en surface. Monsieur Berger est-il prêt à endetter Clamart de 15 Millions d'euros pour ces travaux alors que c'est à l’État ou à RTE de payer ces travaux ? S'il a réellement envie de protéger les arbres, pourquoi Monsieur Berger ne dénonce t-il pas la suppression évitable de 3 hectares de forets dans le cadre du projet de tramway Antony-Clamart ?

Faire démanteler le bidonville de Chatenay-Malabry

Surfant sur la vague lepeniste au point de quitter les problèmes de Clamart, Monsieur Berger cherche des bouc-émissaires à offrir aux amateurs d'action « coup de poing ». Ces promesses clientélistes violentes ne sont certainement pas une solution à ces problèmes de très grande précarité. Nous agirons de façon coordonnée avec les acteurs locaux et les services sociaux de la préfecture pour trouver une solution d'insertion durable satisfaisante et sécurisante pour tous.

Ne pas augmenter les impôts tout en annonçant notamment

  • 1000 de places de parkings souterrains : 20 000€ /place = 20 millions €

  • le triplement des fréquences du Clamibus : soit + 600 000€ par an

  • le doublement du nombre de fonctionnaires de police : soit + 400 000€ par an

  • l'enfouissement de la ligne à haute tension pour 15 millions d'euros

  • la reconstruction du stade Hunnebelle avec piste d’athlétisme intérieure, bowling, salle de boxe, terrain d'honneur : soit 20 à 30 millions €

Monsieur Berger a-t-il remarqué que l’État baissait ses subventions aux villes et que la crise imposait des choix raisonnables et non électoralistes

Non au clientélisme, non a la démagogie en politique

Pour donner du poids à la gauche face au projet démagogique et irréaliste de l'UMP prête à n'importe quelle promesse pour prendre Clamart ;

Pour que nos élus aient les moyens de peser au Conseil municipal en matière de gouvernance éthique et exemplaire, de démocratie participative, d'écologie et d'action sociale,

Votez pour la liste Clamart Citoyenne