Version PDF

Halte aux mensonges : nous ne sommes pas en avril 2002 !

Un tract mensonger issu de la liste PS-PC-MoDem laisse entendre que la présence de la liste Clamart Citoyenne aux élections municipales risque, en dispersant les voix de gauche, de favoriser la liste UMP au premier tour. Il n’en est rien !
En effet, si la liste UMP passe au premier tour, c’est que l’ensemble des voix de gauche (le total de la liste Clamart-Citoyenne et de la liste PS-PC-MoDem) n’atteint pas 50%.
Dans ce cas, quel que soit le nombre de listes présentes à gauche au premier tour le résultat n’aurait pas été différent. L’analogie qui est faite avec Lionel Jospin et le 21 avril 2002 est fausse et malhonnête : il n’y a pas de liste FN à Clamart et, de toute façon, compte tenu du mode de scrutin des élections municipales rien ne pourra empêcher la présence de la gauche dans le cadre d’un second tour.

Le 23 mars en votant Clamart Citoyenne vous empêchez l’UMP de passer au premier tour...


Au contraire, il est heureux pour la gauche que la liste Clamart Citoyenne soit présente à ces élections municipales et qu’elle défende avec force et conviction ses propositions en matière de justice sociale, de solidarité et d’éthique. En effet, elle seule est capable de mobiliser les citoyen-ne-s de gauche déçus par les pratiques du parti au pouvoir, aussi bien à Clamart qu’au niveau national, qui seraient tentés par l’abstention ou par un vote sanction.
Plus Clamart Citoyenne mobilisera celles et ceux qui attendent mieux de la politique (déçus, abstentionnistes...), plus le score de la liste UMP sera bas !

Le 30 mars avec Clamart Citoyenne : Changer à gauche au deuxième tour !


  • Pour rejeter le projet démagogique et irréaliste de l'UMP prête à n'importe quelle promesse pour prendre Clamart.
  • Pour donner une place prépondérante aux élu-e-s de Clamart Citoyenne dans une nouvelle équipe municipale de gauche.
  • Pour avoir la garantie d'une gouvernance exemplaire et passer enfin de la parole aux actes en matière d'éthique, de lutte contre la corruption, d’écologie, de justice sociale et de solidarité.